Aller au contenu

La protection de la jeunesse, un projet de société

Le 3 mai dernier, la Commission spĂ©ciale sur les droits des enfants et la protection de la jeunesse (CSDEPJ) dĂ©voilait le fruit de deux ans de travaux, de centaines de tĂ©moignages et d’innombrables heures d’analyse pour livrer un rapport historique ne proposant rien de moins que de faire de la protection et du dĂ©veloppement des enfants un projet de sociĂ©tĂ© pour le QuĂ©bec.

Budget du QuĂ©bec : l’avenir en pĂ©ril

Le 25 mars dernier le ministre des Finances a dĂ©posĂ© le budget du QuĂ©bec 2021-2022 dans un contexte particulier : l’économie quĂ©bĂ©coise est passĂ©e subitement d’un contexte de surchauffe Ă  un Ă©tat de rĂ©cession en raison de la «fermeture» de 40 % de l’économie en mars 2020. Ce type de retournement ne peut qu’avoir un lourd impact au plan budgĂ©taire.

L’urgence de rĂ©parer notre filet de protection

À la veille du dĂ©pĂŽt du budget 2021 du QuĂ©bec, l’APTS s’inquiĂšte des orientations que retiendra le trio Ă©conomique du gouvernement Legault pour l’aprĂšs-pandĂ©mie. Nous en avons discutĂ© avec deux alliĂ©es qui luttent activement pour le renforcement du filet social quĂ©bĂ©cois.

Le QuĂ©bec a-t-il besoin d’un rĂ©gime d’assurance mĂ©dicaments public et universel?

Le rĂ©gime d’assurance mĂ©dicaments public et universel (RAMPU) rĂ©clamĂ© haut et fort par plusieurs organisations syndicales, dont l’APTS, permettrait Ă  l’ensemble de la population canadienne d’avoir accĂšs Ă  une assurance mĂ©dicaments publique. Mais en quoi cette revendication est-elle pertinente pour le QuĂ©bec?

AprĂšs la pandĂ©mie, l’austĂ©ritĂ©?

Quel bilan de fin d’annĂ©e tirer de l’évolution de la conjoncture politique et Ă©conomique quĂ©bĂ©coise pour notre action syndicale? Avec le confinement et la crise Ă©conomique qui en a dĂ©coulĂ©, il va sans dire que le contexte s’est dĂ©tĂ©riorĂ©. Le QuĂ©bec est passĂ© d’une situation oĂč le gouvernement enregistrait des surplus budgĂ©taires inĂ©dits Ă  un retour des dĂ©ficits.

Améliorer les services aux personnes ùgées, ça presse!

En pleine deuxiĂšme vague, il est urgent de tirer les leçons des Ă©vĂ©nements du printemps afin d’arrĂȘter le dĂ©compte macabre des dĂ©cĂšs parmi nos aĂźné·e·s. C’est pourquoi nous avons rĂ©pondu Ă  l’appel du Protecteur du citoyen, qui enquĂȘte actuellement sur la gestion de la crise de la COVID-19 dans les CHSLD du QuĂ©bec.

Combattre le racisme comme on combat le sexisme

Le 25 mai dernier, la mort tragique de George Floyd, cet homme noir Ă©touffĂ© sous le genou d’un policier de Minneapolis, a ravivĂ© les tensions raciales aux États-Unis et a dĂ©clenchĂ© des semaines de manifestations partout Ă  travers ce pays. Cet Ă©vĂ©nement a Ă©galement rouvert le dĂ©bat au QuĂ©bec et au Canada au sujet du racisme systĂ©mique.

Le cÎté sombre du libre-échange

La pandĂ©mie de la COVID-19 a mis en lumiĂšre Ă  quel point le QuĂ©bec est dĂ©sormais dĂ©pendant des usines de production outre-mer pour s’approvisionner en articles aussi simples que des masques. Alors qu’on observe une montĂ©e du protectionnisme dans plusieurs pays, aurions-nous trop misĂ© sur la mondialisation et le libre-Ă©change?

Plus urgent que jamais de lutter contre les paradis fiscaux

À la crise sanitaire actuelle s’ajoutera une importante crise des finances publiques. Maintenir le filet social qui a Ă©tĂ© si prĂ©cieux au cours des derniers mois ne sera pas une mince affaire : nos gouvernements ne doivent en aucun cas permettre aux plus fortuné·e·s d’échapper Ă  leurs obligations fiscales. Un outil est Ă  leur portĂ©e.

Manquer d’argent, tout un casse-tĂȘte!

IllustrĂ©e par Élise Gravel, prĂ©fĂ©rĂ©e des tout-petits, la campagne des cartes de NoĂ«l 2019 du Collectif pour un QuĂ©bec sans pauvretĂ© − Ă  laquelle l’APTS participe − Ă©voque des choix dĂ©chirants.

Faire défiler vers le haut