Racisme systémique : une responsabilité partagée

Figure de proue de la cause autochtone, Michèle Audette s’est rendue à Joliette en compagnie de sa belle-fille pour soutenir la famille de Joyce Echaquan, en état de choc au lendemain du décès à l’hôpital de cette mère atikamekw. Nous lui avons demandé quel message elle souhaitait livrer au personnel du réseau de la santé et des service sociaux interpellé par le racisme systémique révélé par ce drame.

Après l’iniquité salariale, l’iniquité sanitaire

La crise sanitaire actuelle met en lumière les inégalités sociales et économiques partout dans le monde. Des inégalités qui s’observent aussi entre les genres.

La négociation, c’est vital!

Membre du comité exécutif national de l’APTS, Mélanie Bernier est notamment co-responsable de la négociation nationale et de l’équité salariale. Elle est au cœur des discussions avec le Conseil du trésor dans le cadre des présentes négociations du secteur public.

Changer le mode de scrutin pour marquer l’histoire

L’APTS appuie la campagne du Mouvement Démocratie Nouvelle (MDN) pour inciter le gouvernement à respecter sa promesse de réformer le mode de scrutin. Nous avons demandé à la responsable politique de l’action féministe de l’APTS de nous présenter la perspective féministe qui inspire cet appui.

Rencontre avec un jeune ministre de la Famille optimiste

Au lendemain de l’assermentation de Mathieu Lacombe à titre de ministre de la Famille, la Coalition pour la conciliation famille-travail-études (CCFTÉ) a voulu lui faire part de ses préoccupations et échanger sur ses propositions en matière de conciliation famille-travail-études. Une rencontre a eu lieu le 18 mars dernier en présence de neuf représentantes des organisations membres, dont Marie-Claude Raynault de l’APTS.

Les conseils d’une championne

Qui dit engagement syndical dit leadership et influence. Or en raison de la socialisation genrée, trop de femmes sous-estiment leur capacité d’assumer les mandats de prise de décision, de mobilisation et de représentation qui viennent avec les responsabilités syndicales

Nouvelle preuve de la discrimination salariale envers les femmes

Une récente étude démontre un écart de rémunération de 24 % entre le personnel de l’administration publique (composé de 72 % de travailleuses), soit la fonction publique, l’éducation, la santé et les services sociaux, et celui d’entreprises publiques comme Hydro-Québec, Loto-Québec et la Société des alcools du Québec, majoritairement masculin.

Les femmes avaient bien besoin de nouvelles normes du travail

La réforme en profondeur de la Loi sur les normes du travail (LNT) tant espérée par les groupes de femmes et les syndicats ne s’est pas réalisée. Plusieurs modifications constituent néanmoins des avancées pour les femmes qui ne bénéficient pas de la protection d’une convention collective [1] et aussi pour les membres de l’APTS.