La créativité au service de la sécurité au travail

La créativité au service de la sécurité au travail

À l’initiative d’une thérapeute en réadaptation physique (TRP), un dispositif aussi simple qu’ingénieux a été mis au point à peu de frais et est maintenant disponible sur commande. Il permet de déplacer les personnes alitées sans effort, réduisant les risques de blessure pour le personnel.

Travailler avec des personnes non autonomes, âgées, souffrant de démence ou de troubles du comportement n’est pas sans risque pour le dos et les épaules des soignant·e·s, sans parler des micro-agressions infligées par des gens qui ne collaborent pas ou sont réticents à se laisser manipuler, même pour des soins ou pour leur hygiène.

Ayant constaté les limites de l’équipement existant, Marielle Archambault a cherché à l’améliorer pour réduire autant les risques auxquels s’exposent les préposé·e·s que l’inconfort des patient·e·s, qui les amène à résister aux manipulationx.

« Que ce soit pour faire un pansement au siège, laver la personne à la civière douche ou donner seul·e des soins à domicile, les toiles disponibles − toutes attachées à la base du lit − n’étaient pas faciles d’utilisation. Avec une pièce de nylon, un morceau de plastique et un tuyau de piscine, nous avons développé un système solide qui tourne la personne et la maintient sans effort », explique la TRP du CHSLD Marcelle-Ferron, situé à Brossard.

L’innovation repose dans la butée, un cylindre inséré dans la toile qui empêche la personne de rouler et donc de se sentir instable.


Fait de retailles de matelas confectionnés pour le réseau de la santé, ce cylindre a aussi le mérite de favoriser la récupération.

«Le fournisseur Québec Médical s’est montré ouvert à notre idée et nous avons développé conjointement la toile Tourner sans effort. Constitué d’une toile en tissu glissant munie de quatre attaches et de deux ouvertures dans lesquelles s’insèrent un rouleau de mousse et une tige de plastique, notre dispositif ne coûte pas cher à produire. Vous pouvez le voir dans le catalogue de Québec Médical, (page 30).»

Un travail d’équipe auquel ont contribué des ergothérapeutes, ainsi que des préposé·e·s aux bénéficiaires, au matériel et à l’entretien, s’est poursuivi pendant deux ans. Une validation continue a été assurée par le personnel soignant par l’entreprise. Le produit final est conforme aux principes pour le déplacement sécuritaire des bénéficiaires (PDSB). Facile à désinfecter, il répond aussi aux normes de prévention des infections.

La toile a été en nomination pour les Grands Prix SST de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et pour le concours Pleins feux sur l’initiative en SST de l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail du secteur affaires sociales (ASSTSAS). Elle faisait d’ailleurs l’objet de démonstrations dans le cadre du plus récent congrès de cette dernière.

L’avenir de la toile

Au CHSLD Marcelle-Ferron, l’accès aux toiles Tourner sans effort permet désormais aux infirmières auxiliaires de travailler seules, sans devoir attendre du renfort la nuit par exemple. Elles ont les mains libres pour travailler.

Attachée au levier électrique, la toile tourne les patient·e·s lentement, sans contact insécurisant, réduisant le stress et l’agitation. Ainsi réalisée, la manœuvre peut aussi être exécutée à domicile sans danger.

« La demande pour notre toile est en hausse », se réjouit Marielle, qui n’y gagne que la satisfaction de contribuer à la réduction des accidents de travail. Il faut dire qu’elle se préoccupe de SST depuis plus de 30 ans. Elle est confiante que son utilisation sera enseignée au personnel en formation puisque l’ASSTSAS a soutenu l’initiative.

Image principale : À l’avant-plan à droite, Marielle Archambault (T.R.P. et PDSB) et les membres de l’équipe du CHSLD Marcelle-Ferron à qui l’on doit la toile Tourner sans effort. De gauche à droite, Chantal Labrèche (PDSB), Maria Vicente (PDSB), Johanne Grenier (PDSB), Stan Melanson (Québec Médical), Claude Poulin (préposé en réadaptation), Diane Cloutier (PAB), Isabelle Gauthier (Inf. bureau santé), Dana Zamurca (préposée en réadaptation), Line Tremblay (D.S.I. par intérim), Nathalie Lamer (patiente). 

Rédaction Chantal Mantha | 28 janvier 2020

Les plus populaires

Sorry. No data so far.