S’attaquer aux préjugés, un moyen de combattre la pauvreté

S’attaquer aux préjugés, un moyen de combattre la pauvreté

Depuis 2013, l’APTS se fait un plaisir à chaque fin d’année de soutenir la campagne des cartes de Noël créée par le Collectif pour un Québec sans pauvreté. En ce mois de décembre, nous vous invitons à participer non pas à une guignolée mais à un effort de sensibilisation pour désamorcer les préjugés qui minent la vie des gens en situation de pauvreté.

18 décembre 2018 | C’est tout simple : distribuez ou envoyez à votre entourage et à vos député·e·s les cartes de Noël mises à votre disposition par votre équipe syndicale dans votre établissement. L’objectif est de les faire circuler. Et d’en parler au réveillon!

Ces cartes de Noël illustrant les difficultés vécues au quotidien par les personnes moins favorisées de notre société sont des outils pour alimenter les discussions, susciter la réflexion, ouvrir une fenêtre sur des réalités dont on se détourne trop souvent. Tolérer, voire entretenir les préjugés sur la pauvreté, c’est accepter l’injustice et l’inégalité, leur reconnaître un caractère inéluctable.

« En fondant des politiques sociales sur des préjugés, les gouvernements entravent les avancées en matière de lutte à la pauvreté. Et ces mêmes préjugés rendent ces politiques acceptables aux yeux de l’ensemble de la population. La lutte à la pauvreté passe donc immanquablement par la lutte aux préjugés », nous rappellent Virginie Larivière et Serge Petitclerc, porte-paroles du Collectif.

La campagne 2018 rappelle que pour éliminer la pauvreté ce n’est pas de chance que le Québec a besoin, mais de volonté politique. La thématique des billets de loto lancée en 2017 est reprise avec de nouveaux – et tristes – exemples qui nous font espérer qu’un jour les guignolées destinées à venir en aide aux personnes en situation de pauvreté ne seront plus qu’une tradition révolue.

Rédaction Chantal Mantha | 18 décembre 2018

Les plus populaires

Sorry. No data so far.