Technologue à temps plein et vidéaste à ses heures

Technologue à temps plein et vidéaste à ses heures

Exaspérée de constater que trop peu de gens connaissent la nature de son travail de technologue en imagerie médicale, Marie-Eve Côté a décidé de mettre à contribution son « côté artistique », comme elle le dit, en réalisant des vidéos de promotion des professions de son secteur d’activités.

Forte d’un financement obtenu de l’Ordre des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec (OTIMROEPMQ), elle a conçu trois capsules promotionnelles de trois à quatre minutes, une pour chacun de ces domaines. Elles se composent de témoignages de collègues technologues, d’assistant·e·s-chef et d’une femme médecin, ainsi que de scènes au ralenti où l’on voit tout ce beau monde au travail avec la rigueur, la précision et la compassion qui sont de mise. La présidente de l’ordre y salue ses membres avec des remerciements bien sentis.

Marie-Eve a eu la piqûre des communications lors de la présentation d’une conférence qui lui a fait découvrir un nouvel horizon de tâches connexes à son travail lui permettant d’apprendre, de faire œuvre utile et de s’épanouir. « Je voulais faire connaître notre champ de compétence et le rôle essentiel des technologues dans le processus diagnostique », explique-t-elle. Avec la collaboration de proches, caméraman et graphiste, elle s’est attelée à la tâche de mai à septembre 2018, en travaillant à son projet le soir et les fins de semaine. Devant son enthousiasme son employeur, l’Institut de Cardiologie de Montréal (ICM), a accepté de la libérer de son travail durant quelques jours.

Le tournage a eu lieu dans des salles situées au nouveau CHUM, à l’ICM et à l’Hôpital de Montréal pour enfants.

Nous vous invitons à juger du résultat en regardant les trois capsules suivantes : imagerie médicale (radiodiagnostic et médecine nucléaire), radio-oncologie et électrophysiologie médicale.

Ce qui est certain c’est que les vidéos ont plu à l’ordre professionnel, qui les a lancées sur son site le 1er novembre en guise d’ouverture de la Semaine des technologues. Les centres hospitaliers les diffusent également, tout comme les établissements collégiaux où la formation en technologie d’imagerie médicale est dispensée.

Les capsules seront aussi utilisées dans le cadre des journées portes ouvertes ou carrières des établissements d’enseignement. « J’espère qu’elles inciteront des jeunes à choisir notre domaine d’activité, qui connaît une belle évolution », souligne Marie-Eve.

La réalisatrice a tenu à souligner les dimensions du travail de technologue qui constituent des nouveautés, comme ces actes délégués que sont le lavement baryté, l’installation d’un cathéter veineux central (picc-line) et l’échographie, qui s’inscrivent désormais dans les pratiques autonomes ne requérant pas de supervision médicale. « Les technologues contribuent ainsi à la réduction des listes d’attente et à l’obtention plus rapide d’un diagnostic », rappelle avec fierté Marie-Eve.

L’OTIMROEPMQ, qui avait laissé carte blanche à la technologue-vidéaste, lui a offert du soutien sur demande en cours de route et a validé la conformité du produit final. Une collaboration si fructueuse, de l’avis de Marie-Eve, qu’elle n’hésiterait pas à poursuivre l’aventure en menant d’autres projets.

Voilà donc une initiative personnelle qui a su combiner les intérêts à la fois de l’ordre professionnel, des employeurs, des établissements d’enseignement, du syndicat – l’APTS en l’occurrence – enchanté de la visibilité offerte à ses membres, en plus d’encourager les technologues dont l’expertise est dûment reconnue et éloquemment mise en valeur par une des leurs.

Rédaction Chantal Mantha | Photo Alexandre Claude | 21 novembre 2018

Les plus populaires

Sorry. No data so far.