Investir au féminin

Sans savoir quelle sera l’issue de la négociation pour le renouvellement de la convention collective des membres de l’APTS, je peux d’emblée affirmer que le gouvernement fait une erreur de calcul. Il ne prend pas la pleine mesure d’un élément déterminant de l’équation dans ses solutions pour résoudre les problèmes criants du réseau de la santé et des services sociaux: la nécessité de miser sur l’attraction et la rétention de personnel qualifié.

Lire la suite

Pourquoi craindre la standardisation des soins en santé mentale?

En réponse aux consultations ministérielles sur l’impact de la pandémie sur la santé mentale, l’APTS a produit un avis en février dernier. Nous nous y penchions notamment sur l’incidence du Programme québécois pour les troubles mentaux sur la pratique professionnelle. Y a-t-il matière à s’inquiéter?

Lire la suite

Un déménagement qui sépare

Bientôt, plus aucune personne sourde, malentendante ou ayant des problèmes de communication n’entrera par le 3600 rue Berri, dans la vieille bâtisse qui fait partie du paysage montréalais à l’angle des rues Cherrier et Saint-Denis. Le déménagement de l’Institut Raymond-Dewar (IRD) qu’elle abritait marque un tournant historique qui remue bien des cœurs.

Lire la suite