L’attribution sélective des primes COVID est venue souligner le manque de reconnaissance à l’endroit du personnel professionnel et technique. Comme s’il y avait deux catégories d’emplois aux yeux du gouvernement, le personnel infirmier, les préposé·e·s aux bénéficiaires et le personnel d’entretien ménager d’un côté… et les autres.

Lire la suite

Coordonnateur technique au Service de gestion des équipements médicaux au CIUSSS de l’Estrie-CHUS, Jonathan Couture a écrit au ministère de la Santé et des Services sociaux dans l’espoir que le travail des techniciens et coordonnateurs en génie biomédical soit reconnu dans les arrêtés ministériels qui attribuent une prime de 100 $ par semaine au personnel exposé à la COVID-19. Nous reproduisons ici des extraits de sa lettre.

Lire la suite

Marianne Ménard est chargée de relocaliser les personnes résidant au CHSLD de l’Ouest-de-l’Île, connu sous le nom de Herron, en vue de sa fermeture prochaine. Pour trouver l’énergie nécessaire à la réalisation de ce mandat, particulièrement délicat dans un contexte post-traumatique, elle puise dans ce qui est l’essence même du travail social.

Lire la suite

À la veille du dépôt du budget 2021 du Québec, l’APTS s’inquiète des orientations que retiendra le trio économique du gouvernement Legault pour l’après-pandémie. Nous en avons discuté avec deux alliées qui luttent activement pour le renforcement du filet social québécois.

Lire la suite

La pandémie a obligé les employeurs du réseau à réorganiser rapidement le milieu de travail pour répondre aux recommandations de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). C’est ainsi que le télétravail est devenu une solution pour libérer les espaces de travail ou pour protéger la santé des femmes enceintes et des personnes immunodéprimées ou atteintes de maladies chroniques.

Lire la suite

La pratique professionnelle des membres de l’APTS a été bouleversée par le délestage et la réaffectation opérés dans le réseau dès avril. Avec la 2vague de la pandémie, déclarée le 21 septembre dernier, l’APTS a jugé nécessaire de mettre en place une stratégie pour réduire les impacts d’une 2 phase de délestage et de réaffectation.

Lire la suite

Les personnes qui ne sont pas familières avec les laboratoires de biologie médicale ne peuvent imaginer l’état alarmant dans lequel la pandémie de COVID-19 a plongé les techniciennes de laboratoire diplômées et les technologistes médicales durant la première vague, et de façon encore plus dramatique dans la seconde.

Lire la suite

À moins que nous réussissions collectivement à briser rapidement cette deuxième vague de COVID-19, le gouvernement devra envisager à nouveau le délestage de certaines activités afin de pouvoir réaffecter le personnel vers les endroits névralgiques, et ce, bien que les ministres Christian Dubé et Lionel Carmant aient déclaré vouloir maintenir tous les services à la population.

Lire la suite