Recourir à la CNESST plutôt qu’à l’assurance salaire

Recourir à la CNESST plutôt qu’à l’assurance salaire

Dans le contexte de la COVID-19, l’APTS constate que la fréquence des problèmes de santé physiques ou psychologiques augmente chez ses membres. Malheureusement, plusieurs n’ont pas le réflexe de faire une réclamation d’accident du travail ou de maladie professionnelle à la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) alors que le problème de santé découle directement du travail.

Par exemple, plusieurs personnes travaillant dans les laboratoires constatent l’apparition de troubles musculo-squelettiques (TMS) tels que des tendinites, bursites, épicondylites, etc., qui devraient être déclarés en tant que lésions professionnelles à la CNESST.

Il est possible de démontrer que votre milieu de travail vous rend malade. C’est plus avantageux pour vous et vos collègues de faire reconnaître votre problème de santé à titre d’accident du travail ou de maladie professionnelle plutôt que de faire une demande d’assurance salaire car cette dernière ne pourra pas vous protéger dans le cas des conséquences de la COVID-19.

Pour ce faire, il est essentiel de prendre le temps de consigner les éléments importants pour le dépôt de votre réclamation à la CNESST. Pour mettre toutes les chances de votre côté vous devez appuyer votre réclamation sur un ou plusieurs faits. En voici quelques-uns à titre d’exemple :

  • Y a-t-il eu une diminution de la rotation sur les différents bancs de travail?
  • Y a-t-il eu des absences (maladie, départ à la retraite) ou un manque de formation dans certains secteurs à la suite de l’augmentation des besoins de main-d’œuvre, faisant en sorte d’accroître la pression sur vous pour donner des résultats et/ou voir la clientèle?
  • Êtes-vous exposé·e·s à faire davantage de temps supplémentaire et/ou est qu’on vous enlève du temps de pause et de repas?
  • Est-ce que l’ergonomie de votre poste de travail est défaillante?
  • Est-ce qu’il y a eu un changement d’appareil ou de technique de travail/d’analyse faisant apparaître de nouveaux problèmes de santé qui n’existaient pas?
  • Vous impose-t-on un rythme de travail plus soutenu?
  • Est-ce que vous faites des gestes répétitifs et fréquents?

Cette liste n’étant pas exhaustive, l’APTS vous recommande de contacter votre personne conseillère syndicale afin de discuter de votre situation. Elle pourra vous guider dans la rédaction et la préparation de votre réclamation à la CNESST.

Rédaction : Isabelle Bourret | 16 octobre 2020

Les plus populaires

Sorry. No data so far.