Édito

La possibilité d’une nouvelle ère

La possibilité d’une nouvelle ère

L’APTS a déployé d’importants efforts de communication et de mobilisation au cours des dernières semaines en vue d’arriver à des ententes avec vos employeurs dans le cadre de la négociation des dispositions locales de votre convention collective.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous invite à consulter le site web ou la page Facebook de l’APTS pour prendre connaissance de la teneur des communiqués envoyés aux médias et des actions menées dans les établissements. Nos leviers locaux et nationaux sont à l’œuvre pour créer une synergie qui, nous avons de bonnes raisons de le croire, nous permettra d’atteindre notre objectif : vous assurer des conditions de travail favorables à une pratique professionnelle de qualité, à votre motivation, à votre santé et à votre bien-être. Les employeurs doivent comprendre que c’est à ces conditions qu’ils pourront garantir l’accessibilité et la qualité des services à la population.

C’est le message que l’APTS veut livrer au nouveau gouvernement. Dès l’arrivée au pouvoir de l’équipe de la Coalition Avenir Québec, nous avons fait des représentations pour faire valoir l’importance de régler les négociations locales dans l’intérêt de toutes les parties. La ministre qui succède à Gaétan Barrette a fait savoir qu’elle souhaitait un changement de ton, mais ses orientations devront être clarifiées. En tant que représentante syndicale d’une catégorie de salarié·e·s indispensable à la bonne marche du réseau de la santé et des services sociaux, l’APTS est prête à effacer l’ardoise du précédent régime. Mais elle s’attend en retour à ce que ses revendications de réinvestissement et de valorisation de l’interdisciplinarité soient dûment prises en compte.

Le leadership de confrontation qui fut la signature du ministre Barrette s’est soldé par un retentissant échec politique et administratif. La ministre McCann ne peut qu’en prendre acte. Nous misons sur l’évidence de cette démonstration en tendant la main pour une reprise du dialogue avec nos vis-à-vis gouvernementaux. Pour rétablir les ponts, il faut que chaque partie fasse un pas vers l’autre. L’APTS a fait le sien en proposant sa collaboration pour trouver des solutions à quelques-uns des nombreux problèmes laissés en plan, voire créés de toutes pièces, par le gouvernement libéral.

RÉDACTION CAROLLE DUBÉ | 21 NOVEMBRE 2018

Laissez un commentaire





Les plus populaires

Sorry. No data so far.