Skip to content

Édito

Encore des négociations?!

Encore des négociations?!

Nous voici déjà en marche vers une nouvelle ronde de négociations du secteur public. Et ce, même si les négociations locales rendues nécessaires par les fusions ne sont pas terminées partout. Dans moins d’un an, les dispositions nationales de notre convention collective seront échues. Certaines étapes préparatoires ayant été franchies, c’est à vous de jouer!

Afin de connaître vos priorités une consultation en ligne (Survey Monkey) vous a été transmise. Vos réponses compléteront les avis recueillis dans le cadre de la tournée de certaines installations du réseau, qui se poursuit jusqu’à la fin juin.

Je tiens à souligner les raisons pour lesquelles il est plus important que jamais d’exprimer vos attentes.

En premier lieu, parce que les négociations nationales concernent des dimensions monétaires qui vous importent comme le salaire et les primes, le paiement des heures supplémentaires, les jours de vacances ou congés payés, l’assurance salaire et les disparités régionales.

En deuxième lieu, parce que votre syndicat, réunissant maintenant la très grande majorité des professionnel·le·s et technicien·ne·s du réseau, est dans une bonne position et bénéfice d’un rapport de force favorable.

L’alliance stratégique formée par l’APTS et la FIQ sur la base de nos intérêts communs et la reconnaissance de cette alliance par le Conseil du trésor (CT) sont venues augmenter notre poids dans la balance.


La preuve, le CT a déjà consenti à la création d’une table de négociations intersectorielles APTS-FIQ. Le meilleur endroit pour lui rappeler que l’attraction et la rétention du personnel que nous représentons sont des priorités pour les gestionnaires du réseau, alors que la pénurie de personnel a atteint des proportions qui compromettent la réalisation des promesses électorales du gouvernement.

En dernier lieu, mentionnons que les analyses convergent vers la nécessité d’un rattrapage salarial pour le personnel des réseaux publics. Les gens reconnaissent que ce personnel est dévoué et fait de son mieux avec les moyens du bord, et ce, en partie grâce à nos interventions médiatiques. Ils s’expliquent moins bien toutefois comment le précédent gouvernement a pu favoriser à ce point les médecins. La plupart des critiques du système de santé et de services sociaux ont en effet suscité l’indignation populaire et épargné les travailleur·euse·s du réseau. Les astres sont particulièrement bien alignés pour obtenir une reconnaissance tangible.

En période de négociation, nous ferons valoir également l’appauvrissement objectif des salarié·e·s du secteur public, tant par rapport à celles et ceux d’autres secteurs que par rapport à leurs homologues d’autres provinces. Sans compter l’iniquité salariale dûment démontrée que subissent les femmes, qui sont largement majoritaires en santé et services sociaux. C’est vous dire à quel point nous avons en main plusieurs cartes démontrant que nos revendications sont pleinement justifiées.

La mobilisation fera la différence

C’est ce qui nous porte à dire que c’est à notre tour. Et je vous invite à soutenir cette affirmation. Car sans mobilisation, nos arguments, si valables soient-ils, auront moins de portée.

L’APTS et la FIQ représentent plus de 130 000 personnes qui offrent des soins et des services dont le Québec ne peut pas se passer. Si nous sommes tous et toutes convaincu·e·s que nous méritons mieux et que nous appuyons nos porte-paroles dans la négociation, le gouvernement devra nous entendre. D’autant plus que cette fois, il ne pourra invoquer la nécessité de se serrer la ceinture compte tenu des surplus budgétaires historiques dont il dispose. Des surplus qu’il devra affecter à des missions vraiment prioritaires, fragilisées ces dernières années.

Sous forme d’assemblée syndicale ou à l’aide du sondage électronique Survey Monkey, la consultation à laquelle vous êtes convié·e·s constitue une première étape vers la juste réclamation de ce qui vous est dû, à vous tous et toutes qui soutenez le réseau avec tout le courage, la sollicitude et le professionnalisme dont je vous sais capables.

Je vous invite à participer. Votre syndicat a besoin de savoir ce qui vous importe.

PAR CAROLLE DUBÉ | 21 juin 2019

3 commentaires

  1. Louise Martin sur 22 juin 2019 à 16 h 38 min

    Lors de la dernière négo nationale, vous avez négocié qu’un employé qui change d’établissement à partir de 2006, cumule son quantum de vacance pour sa 5 e semaine de vacance . Vous avez causé un préjudice à tous les autres employés du réseau qui ont changé d’établissement avant 2006. J’espère que vous allez corrigé la situation à la prochaine négo. Pour ma part, ça fait 10 ans que je devrais avoir 5 semaines de vacance , c’est du salaire en moins, c’est du Temps de qualité en moins auquel j’ai droit , ča fait 33 ans que je suis dans le réseau

    • Chantal Mantha sur 25 juin 2019 à 15 h 46 min

      La convention de 2006 a été décrétée unilatéralement par le gouvernement qui a imposé cette clause aussi dans les autres conventions du réseau de la santé et des services sociaux. La renverser demeure possible cependant. C’est pourquoi nous vous invitons à compléter le sondage portant sur les demandes sectorielles en indiquant que vous souhaitez en faire une priorité de négociation. Veuillez vous adresser à votre exécutif local pour plus de détails. L’APTS tiendra un conseil général au mois d’octobre pour adopter le contenu officiel des demandes retenues par ses membres pour la prochaine ronde de négociation.

  2. Alain P. sur 2 août 2019 à 23 h 44 min

    Les négos c’est aussi une occassion de remettre en question des choses que nous qualifions d’immuables. Il y a énormément de grogne en lien avec le coût des assurances collectives. De deux choses l’une, retirons l’article qui nous oblige à être couvert par un assureur québécois ou bien , le gouvernement allonge les dollars pour payer une grosse part du coût de celles-ci. Cessons d’être des otages qui subventionnent les sièges sociaux d’ici. Si le gouvernement veut les subventionner, qu’il le fasse lui-même.

Laissez un commentaire





Scroll To Top