patrick mathieu

L’urgence de rĂ©parer notre filet de protection

À la veille du dĂ©pĂŽt du budget 2021 du QuĂ©bec, l’APTS s’inquiĂšte des orientations que retiendra le trio Ă©conomique du gouvernement Legault pour l’aprĂšs-pandĂ©mie. Nous en avons discutĂ© avec deux alliĂ©es qui luttent activement pour le renforcement du filet social quĂ©bĂ©cois.

Des membres APTS parmi les Stars du Réseau de la santé

Cette annĂ©e encore, des membres de l’APTS ont remportĂ© des prix remis par la Caisse Desjardins du RĂ©seau de la santĂ©. Leurs initiatives leur ont valu les honneurs dans deux des quatre catĂ©gories : HUMAIN, pour des projets favorisant le caractĂšre humain des soins de santĂ©, et MODERNE, pour des projets initiant de nouvelles façons de faire qui gĂ©nĂšrent des avantages pour les patient·e·s et leur famille.

COVID-19 et laboratoires : dérapages (mal) contrÎlés

Les personnes qui ne sont pas familiĂšres avec les laboratoires de biologie mĂ©dicale ne peuvent imaginer l’état alarmant dans lequel la pandĂ©mie de COVID-19 a plongĂ© les techniciennes de laboratoire diplĂŽmĂ©es et les technologistes mĂ©dicales durant la premiĂšre vague, et de façon encore plus dramatique dans la seconde.

Racisme systémique : une responsabilité partagée

Figure de proue de la cause autochtone, MichĂšle Audette s’est rendue Ă  Joliette en compagnie de sa belle-fille pour soutenir la famille de Joyce Echaquan, en Ă©tat de choc au lendemain du dĂ©cĂšs Ă  l’hĂŽpital de cette mĂšre atikamekw. Nous lui avons demandĂ© quel message elle souhaitait livrer au personnel du rĂ©seau de la santĂ© et des service sociaux interpellĂ© par le racisme systĂ©mique rĂ©vĂ©lĂ© par ce drame.

DeuxiÚme vague : délester peu, délester mieux

À moins que nous rĂ©ussissions collectivement Ă  briser rapidement cette deuxiĂšme vague de COVID-19, le gouvernement devra envisager Ă  nouveau le dĂ©lestage de certaines activitĂ©s afin de pouvoir rĂ©affecter le personnel vers les endroits nĂ©vralgiques, et ce, bien que les ministres Christian DubĂ© et Lionel Carmant aient dĂ©clarĂ© vouloir maintenir tous les services Ă  la population.

Comment prendre soin de votre santé psychologique

Vous ĂȘtes indispensable. Mais comme vous n’ĂȘtes pas pour autant impermĂ©able au stress, Ă  l’anxiĂ©tĂ© et Ă  la dĂ©prime, qui sont le lot de beaucoup de monde alors que la pandĂ©mie reprend de la vigueur, protĂ©ger votre santĂ© psychologique est impĂ©ratif. C’est une responsabilitĂ© partagĂ©e entre votre employeur, votre syndicat et vous-mĂȘme.

Des professions vitales : des membres en témoignent

Pendant que la publicitĂ© commandĂ©e par l’APTS pour rappeler la diversitĂ© et la valeur des professions qu’elle reprĂ©sente Ă©tait diffusĂ©e, nous avons contactĂ© les membres qui ont acceptĂ© d’y participer pour sonder leurs motivations et tĂ©moigner des difficultĂ©s que la pandĂ©mie a introduites dans leur vie professionnelle.

Recourir à la CNESST plutît qu’à l’assurance salaire

Dans le contexte de la COVID-19, l’APTS constate que la frĂ©quence des problĂšmes de santĂ© physiques ou psychologiques augmente chez ses membres. Malheureusement, plusieurs n’ont pas le rĂ©flexe de faire une rĂ©clamation d’accident du travail ou de maladie professionnelle Ă  la Commission des normes, de l’Ă©quitĂ©, de la santĂ© et de la sĂ©curitĂ© du travail (CNESST) alors que le problĂšme de santĂ© dĂ©coule directement du travail.

Élections amĂ©ricaines : le racisme, arme politique

Suivre la politique amĂ©ricaine a de quoi donner le tournis. Vu d’ici, on peine Ă  comprendre comment un personnage tel que Donald Trump a pu devenir prĂ©sident des États-Unis! Il est raciste, violent, misogyne, arrogant, menteur, incohĂ©rent
 La liste des qualificatifs nĂ©gatifs est longue. Au QuĂ©bec, neuf Ă©lecteur·rice·s sur dix affirment qu’ils ou elles ne voteraient pas pour cet hurluberlu.

Le droit à une psychothérapie

La pandĂ©mie a sans aucun doute un impact sur notre bien-ĂȘtre psychologique. Beaucoup vivent avec la crainte d’ĂȘtre contaminĂ©s ou de contaminer leurs proches. Le niveau de stress et l’isolement augmentent avec les limitations imposĂ©es sur nos activitĂ©s quotidiennes. Pour plusieurs raisons personnelles telles que l’épuisement ou la colĂšre, certains renoncent Ă  respecter les consignes du gouvernement.